Notre gamme de vins biologiques

Spécialiste historique des rosés limpides, fruités et généreux, le vignoble provençal n'en produit pas moins des rouges remarquables, puissants et charpentés pouvant vieillir plusieurs années en cave et des blancs aériens, tendres et délicats.

Vinifications vins rosés et vins blancs :

  • Vendanges : début septembre, les vendanges approchent, au Domaine de La Cadenière, la récolte du raisin est essentiellement mécanique pour l’élaboration des vins blancs et rosés. Et manuellement pour nos vins rouges, pour cela nous faisons appel à une équipe de vendangeurs locaux. Une fois la récolte ramassée, les raisins sont amenés à la cave dans des bennes à vendange.
  • Réception : les bennes sont vidées dans un quai de réception, où nous analysons une fois de plus le degré alcoolique et l’acidité du jus. Dès leur arrivée à la cave, les raisins sont refroidis et protégés de l’oxydation grace à de la glace carbonique qui permet de limiter les apports de sulfites (SO²) et préserve les arômes.
  • Eraflage : les grappes sont ensuite éraflées, cette étape consiste à séparer la rafle (partie végétale de la grappe) des grains de raisin nous ne conservons pas les rafles car celles-ci pourraient apporter des gouts végétaux aux vins.
  • Pressurage : une fois les raisins débarrassés de leur partie végétale, ils sont conduits directement dans le pressoir. En effet, pour élaborer des vins rosés à la robe claire, il faut qu’il y ait le moins de contact possible entre la pellicule (peau) et la pulpe du raisin, d’où cette technique de vinification.
  • Débourbage : une fois les raisins pressés, on obtient du moût (jus), qui est mis en cuve pour le débourbage, cette opération qui se fait à froid a pour objectif de clarifier naturellement les matières solides (débris végétaux), des matières liquides. En effet, le froid va faire tomber les matières solides au fond de la cuve. Nous effectuons donc un soutirage pour ne garder que la matière liquide qui partira ensuite en fermentation alcoolique. Les bourbes sont ensuite filtrées pour en extraire un moût très aromatique.
  • Fermentation Alcoolique : la fermentation alcoolique consiste à transformer le sucre du moût en alcool avec production de gaz carbonique. Les levures, qui sont les agents biologiques de cette fermentation, existent naturellement dans le milieu et notamment sur le raisin et même sur la cuverie.  Pendant cette fermentation, le vin est dégusté quotidiennement, afin de contrôler l’évolution de la fermentation et son bon déroulement.
  • Soutirage : après la fermentation, il faut enlever les lies grossières (débris de levures mortes), nous procédons donc à un soutirage qui consiste à séparer le vin clair des lies. Le vin est ensuite quasiment prêt à être commercialisé.

Vinifications en rouge :

L’élaboration des vins rouges se fait par macération. Dés réception des raisins ramassés manuellement, la vendange est éraflée, et directement envoyée en cuve, afin de procéder à la fermentation alcoolique. Nous jouons sur les températures (chaud ou froid) en fonction du type de vin recherché (Léonie : léger et fruité ou Cadenière : puissant et complexe). Une fois la fermentation finie nous laissons macérer le vin pendant plusieurs semaines.

Elevage :

  • Cuvée Léonie : l’ensemble de la cuvée Léonie est élevée en cuve afin de garder des aromes fruités et la fraicheur du vin. Ce qui en fait des vins faciles à boire tout en légèreté.
  • Cuvée Vallon d’Escale : le rosé est élevé en cuve, la blanc est vinifié en demi-muids (fût de chêne de 600 litres), la fermentation alcoolique se fait donc dans le bois, un élevage de 10 mois s’en suit.  Quant au rouge, l’élevage se fait pour une partie en demi-muids pendant 6 mois ce qui affinera les tannins et les arômes, et l’autre partie restera en cuve, pour ensuite procéder à un assemblage (cuve +barrique).
  • Cuvée Cadenière : cuvée élevée à 100% en barriques pendant 12 mois.

Mise en bouteille :

Pour les vins rosés et blancs, le décret d’appellation des Coteaux d’Aix en Provence, nous permet de commercialiser les vins au 1er Décembre de l’année suivant les vendanges. Nous mettons donc en bouteilles quelques semaines avant cette date, pour que les vins puissent se reposer avant d’être commercialisés.

Pour les vins rouges le décret permet de vendre les vins au 1er Avril de l’année suivant les vendanges. Nous procédons donc à la mise en bouteilles de la même manière que pour les vins blancs et rosés.

Découvrez nos vins biologiques sur notre catalogue


De nombreuses récompenses et citations…


Top